Nouvelle association et pétition pour la défense de la cigarette électronique

Par VIP Gérald, à 14h56 dans Actualités | 0 commentaire

En date du 19 décembre 2012 une commission parlementaire européenne publiait un projet de loi sur le tabagisme. Cinquante pages au total et peu de mesures concrètes concernant la cigarette classique. Toutefois la cigarette électronique y était abordée, en quatre lignes qui remettaient en cause son statut en europe.

Nous ne comprenons pas en quoi ce changement est non seulement nécessaire mais surtout positif pour les consommateurs.

Une majorité de consommateurs dans l'incompréhension également craignent pour l'avenir de la cigarette électronique, c'est pourquoi une nouvelle association vient de voir le jour : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Electronique

Vous pouvez retrouver l'intégralité du texte du projet de loi européenne à cette adresse :

http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_en.pdf

Et voici la traduction des quelques lignes qui concernent la cigarette électronique :

3,7. Produits contenant de la nicotine (PCN)

Les PCN sont en dehors du champ d'application de la directive 2001/37/CE et les États membres ont jusqu'à présent eu différentes approches réglementaires pour répondre à ces produits, y compris leur régulation comme médicaments, en appliquant certaines dispositions utilisées pour les poduits du tabac ou n'ayant pas de législation spécifique.


La proposition prévoit que les PCN qui ont soit un taux supérieur à 2 mg de nicotine, une concentration en nicotine supérieure à 4 mg par ml ou dont l'utilisation prévue engendre un pic de concentration plasmatique supérieure à 4 ng par ml ne peuvent être placés sur le marché que s'ils ont été autorisés en tant que médicaments sur la base de leur qualité, leur innocuité et efficacité, et avec un certain rapport risques / bénéfices positifs.
Les taux de nicotine en dessous de ce seuil peuvent être vendus comme produits de consommation s’ils disposent des avertissements de santé adaptés. Le seuil de nicotine identifié dans cette proposition a été établi en considérant la teneur en nicotine des médicaments
(Thérapies de remplacement de la nicotine) pour arrêter de fumer qui ont déjà reçu une autorisation de commercialisation en vertu des lois sur les médicaments ».

La proposition supprime la divergence législative actuelle entre les États membres et les différence de traitement entre thérapies de remplacement de la nicotine et produits contenant de la nicotine, accroît la sécurité juridique et consolide le développement dans les États membres. Il encourage également la recherche et l'innovation dans l'abandon du tabac dans le but de maximiser les gains de santé en suivant la révision et la Directive 2001/83 du Parlement européen et du Conseil du 6 Novembre 2001 et en instituant un code communautaire relatif aux médicaments à usage humain JO L 311 du 28.11.2001, p. 67-128.


Du fait de l’augmentation rapide du marché des PCN ainsi que de leur caractère addictif et toxique il est urgent d'agir, avant que d'autres personnes – non informées du contenu et des effets de ces produits – ne développent une dépendance à la nicotine par inadvertance.
L'obligation d'étiquetage énoncée dans la présente proposition pour les PCN avec un taux identifié permettra de mieux informer les consommateurs sur les risques pour la santé associés à ces produits.


Afin de montrer le poids des consommateurs l'AIDUCE invite tous les consommateurs à signer la première pétition pour la défense de la cigarette électronique.

VIP s'inscrit dans cette action et vous invite dès à présent à signer cette pétition en cliquant sur ce lien et en remplissant les champs demandés :
 

Ensemble, défendons la cigarette électronique.

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif

facultatif

Anti-spam :


 
Haut de la page